M.Perret.jpg

Dès 2013, il sera possible d’être candidat au Delf/Dalf en Chine continentale. Les apprenants pourront y faire valider leur niveau de français par ces deux diplômes nationaux de français langue étrangère émis par le CIEP, nous dit François Perret.

Pouvez-vous présenter le CIEP dans son rôle de conception et d’organisation des certifications, en particulier concernant le Delf et le Dalf ?

L’évaluation des compétences en français des publics non francophones fait partie des missions du CIEP.

Créés en 1985, le Diplôme d’études en langue française (quatre niveaux : Delf A1, A2, B1, B2) et le Diplôme approfondi de langue française (deux niveaux : Dalf C1 et C2), diplômes de l’Éducation nationale, s’adressent à des publics dont le français n’est pas la langue première et qui sont soucieux de faire valider leur connaissance de cette langue.

Ces certifications sont placées sous l’autorité d’une Commission nationale présidée par le directeur du CIEP et composée notamment du directeur des relations européennes et internationales et de la coopération, du directeur général de l’enseignement scolaire du Ministère de l’Éducation nationale, ainsi que du directeur général de la mondialisation du Ministère des Affaires étrangères et européennes. Un Conseil d’orientation pédagogique, composé d’universitaires, veille au suivi pédagogique des examens, et le CIEP en assure la gestion à l’étranger grâce au relais des services de coopération et d’action culturelle des ambassades de France.

Le CIEP a pour mission de concevoir les outils de gestion administrative, les sujets d’examens et d’émettre les diplômes. Il organise par ailleurs, en coordination avec le Ministère des Affaires étrangères et européennes, des stages d’habilitation des examinateurs et des correcteurs.

La gamme des diplômes s’est progressivement enrichie du Delf junior ou scolaire, à destination de publics d’âge scolaire apprenant le français comme langue étrangère ou seconde, du Delf Prim, destiné aux enfants inscrits en classes élémentaires, et du Delf Pro, qui valorise les compétences linguistiques en contexte professionnel.

Pour répondre aux besoins d’une mobilité accrue dans le cadre de la mondialisation, le CIEP a par ailleurs créé un test de langue française, le TCF (Test de connaissance du français). C’est un test de niveau linguistique en français langue générale, standardisé et calibré, destiné aux publics de grands adolescents et d’adultes non francophones qui souhaitent, pour des raisons professionnelles, universitaires ou personnelles, faire valider leurs connaissances en français.

Combien de diplômes Delf/Dalf sont-ils délivrés dans le monde chaque année ?

En 2011, 313 556 candidats ont réussi les épreuves du Delf/Dalf, sur 371 374 inscrits. Pour 2012, au 31 octobre, 263 125 diplômes ont été délivrés dans 168 pays.

Pourquoi l’Alliance française est-elle un partenaire historique dans l’organisation des examens ?

L’Alliance française, qui dispose d’un réseau d’établissements proposant un enseignement du français dans de très nombreux pays, joue un rôle essentiel pour la diffusion des diplômes du Delf et du Dalf. A l’heure actuelle, sur 965 centres d’examen Delf/Dalf à l’étranger, 461 sont des Alliances françaises, soit près de la moitié. Ce partenariat s’est progressivement mis en place depuis la création des diplômes en 1985.

La première session en Chine continentale des examens Delf/Dalf a eu lieu le 11 novembre à Pékin, avec 61 candidats. Que cela représente-t-il pour le CIEP ?

La décision des autorités chinoises d’autoriser la passation du Delf et du Dalf sur l’ensemble du territoire constitue une étape importante, qui devrait être officialisée en décembre 2012 par la signature d’une convention entre l’Autorité chinoise des examens (NEEA) et le CIEP. Jusqu’alors, le Delf/Dalf ne pouvait être proposé qu’à Hong-Kong et Macao. La République populaire de Chine deviendra le 169e pays à proposer les épreuves du Delf/Dalf.

Modeste par ses effectifs, la première session pilote est avant tout symbolique. Le CIEP attend beaucoup de ce nouveau partenariat et espère que le Delf contribuera à renforcer l’intérêt pour la langue française auprès du public chinois.

Comment a-t-on pu aboutir à la présence de ces diplômes en Chine continentale ?

Cet accord est le fruit d’une coopération entre le CIEP, l’Ambassade de France à Pékin, la Délégation générale de la Fondation Alliance française en Chine et le Ministère chinois de l’Education, par l’entremise de l’Autorité chinoise des examens (NEEA). Il constitue un des aboutissements des Années croisées linguistiques France-Chine, illustrant le souhait des autorités françaises et chinoises de développer, dans un esprit de réciprocité, l’enseignement de la langue du partenaire.

Quelles sont les perspectives pour le CIEP et les Alliances françaises en Chine ?

Les cours de français proposés par les Alliances françaises de Chine pourront désormais aboutir à la délivrance des diplômes nationaux de français langue étrangère. Il s’agit là, incontestablement, pour le public chinois, d’une vraie plus-value qui sanctionne l’apprentissage du français par des diplômes internationalement reconnus.

Le CIEP se félicite de cette avancée, qui ne pourra que renforcer le partenariat entre les deux institutions pour le bénéfice du public des cours des Alliances françaises en Chine.

françois perret, directeur du centre
international d’études pédagogiques (ciep) 

« L’accord sur les diplômes est un aboutissement
des années croisées »

« Les cours de français des Alliances de Chine pourront aboutir à la délivrance des diplômes nationaux de français langue étrangère. »

De gauche à droite : M. Zhang Jin, directeur du Département des examens étrangers (NEEA - Ministère chinois de l’Education), Laurent Croset, délégué général de la Fondation Alliance française en Chine, et Philippe Mogentale, attaché de coopération éducative à l’Ambassade de France en Chine.

IMG_0067.jpg
Alliances n°7

Alliances est le magazine d’actualité du réseau des Alliances françaises en Chine.
Le dernier numéro est consacré à l’année de la langue française en Chine.
Yamina Benguigui, Ministre déléguée à la Francophonie signe l’éditorial.
Interview de M. François PERRET, directeur du Centre international d’études pédagogiques (CIEP) sur les diplômes de français en Chine. .
Retour sur certains projets du réseau Chine en 2012.

- 3 outils pour accompagner les équipes enseignants à l’utilisation des tableaux blancs interactifs (TBI).

- un kit Bibliothèque de l’Apprenant (BDA) identique pour l’ensemble des médiathèques du réseau.
Deux nouveaux partenaires pour le réseau Chine : la Bibliothèque nationale de France et l’Académie Charles Cros pour la tournée musicale de la Francophonie.

Télécharger Alliances 7 en format PDF