Des amis de l’Alliance française témoignent

2012, l’année de la langue française en chine

Pékin

wenfang2010.JPG

WEN FANG

photographe

« Avec ma connaissance de la culture française, je me rends compte qu’il n’existe pas de vérité absolue »

Que représente la langue française pour vous ?

C’est une langue qui m’a beaucoup aidée. Grâce à elle, j’ai pu découvrir une culture très différente de la mienne, donc je peux mieux me comprendre moi-même. Avec ma connaissance de la culture française, je me rends compte qu’il n’existe pas de vérité absolue. C’est très important, car c’est la condition nécessaire pour empêcher l’étroitesse d’esprit, les préjugés et l’hostilité.

Quels sont vos liens avec la langue française et/ou la culture francophone ?

Photographe, je suis également professeur de calligraphie en Chine et en France. La première galerie avec qui j’ai coopéré est la galerie Paris-Beijing, une galerie française. En 2005, le magazine Marie-Claire m’a attribué le prix du reportage international dans le monde pour mon reportage photographique « New Trend 2005 of Tokyo ». Avec deux amis travaillant en Chine, nous avons coopéré avec une association du Ningxia pendant trois ans pour aider les orphelins et les femmes de la région. Au cours de ces trois années, nous sommes devenus très amis. L’année dernière, à l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux de l’Ambassade de France, mes œuvres Au lointain ont été exposées. Une partie de mes œuvres sont collectionnées par S.E. Mme l’Ambassadeur de France en Chine, Sylvie Bermann, et la directrice générale du FMI, Christine Lagarde. Avec le soutien de Dior, j’ai participé à des actions de sensibilisation à l’art en faveur des plus démunis.

Que représente l’Alliance française pour vous ?

C’est mon école mère ! J’ai suivi des cours à l’Alliance française de Pékin et en France : ce sont des centres pour le dialogue entre les cultures. L’Alliance française de Pékin a déjà organisé des expositions de mes œuvres, et je participe souvent aux événements culturels de l’Alliance.

Quel est le mot ou l’expression que vous préférez en français ?

Si on scinde le mot « machine », cela donne « ma Chine », un hasard très intéressant, qui prédestine le rôle que la Chine endosse aujourd’hui : la plus grande usine du monde. Un rôle qui a encore un bel avenir devant lui.

www.wenfang.org