Mercredi 20 Février 2013 à l’Alliance française de Xi’An, Messieurs Sun Yong, ancien président de l’Université du Nord-Ouest et Jia Ping Wa, écrivain et nouvelliste mondialement connu, ont respectivement reçu les insignes d’Officier dans l’ordre des Palmes Académiques et de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres des mains de Madame l’Ambassadeur de France en Chine, son excellence Mme. Sylvie Bermann.

Mercredi 20 Février 2013 à l’Alliance française de Xi’An, Messieurs Sun Yong, ancien président de l’Université du Nord-Ouest et Jia Ping Wa, écrivain et nouvelliste mondialement connu, ont respectivement reçu les insignes d’Officier dans l’ordre des Palmes Académiques et de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres des mains de Madame l’Ambassadeur de France en Chine, son excellence Mme. Sylvie Bermann.

La cérémonie de remise des insignes a tout d’abord été ouverte par un discours de bienvenue de Monsieur Thierry Coste, directeur français de l’Alliance française de Xi’An. Celui-ci a ensuite cédé sa place à Madame l’Ambassadeur qui a remis les insignes d’Officier dans l’ordre des Palmes Académiques à Monsieur Sun Yong.

Lors de la remise, Madame l’Ambassadeur a mis en valeur la longue carrière dans l’enseignement supérieur dans la province du Shaanxi de Monsieur Sun ainsi que les efforts qui ont été siens pour permettre l’ouverture d’une Alliance française dans la province. Elle a également cité les multiples actions mises en œuvre par Monsieur Sun pour rapprocher les cultures française et chinoise.

Ensuite, ce fut au tour de l’écrivain et nouvelliste Jia Ping Wa de recevoir les honneurs de la France en tant que Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
Pendant la remise, Madame l’Ambassadeur a mis l’accent sur l’importance littéraire de l’œuvre de monsieur Jia Ping Wa en Chine comme en France grâce aux traductions de certaines d’entre elles. Capitale Déchue a été couronnée du Prix Femina étranger en 1997, et l’Opéra du Shaanxi a remporté le très renommé Prix Mao Dun. Elle a terminé son allocution en soulignant l’universalité de l’œuvre de Monsieur Jia Ping Wa, avant de lui remettre les insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
<sjcycle1292|center>