Matteo Ricci est le premier Occidental à être entré dans la Cité interdite, ce à une époque où les Chinois ignoraient que l’Europe existait. La vie de ce jésuite est fabuleuse. Elle tient du conte pour notre temps : soit l’histoire d’un homme qui, voulant convertir les autres, a compris qu’il fallait d’abord commencer par les comprendre...

A lire avant la conférence de François Hominal, directeur de l’institut Ricci, à l’Université Océanique Campus de Laoshan (département de français) le 7 mai