Vue de l’espace, la Terre apparaît comme très différente des autres planètes du système solaire. En effet, il s’agit essentiellement d’une sphère bleue en raison de l’eau qui recouvre les trois quarts de sa surface.

L’eau est la condition de la vie. Elle est indispensable au fonctionnement des cellules et du métabolisme de tout être vivant. Si l’apparition et l’histoire même de la vie sont liées à l’existence de l’eau, l’histoire des hommes, nomades, villageois ou habitants des villes, est attachée à la présence de cette ressource, qu’il s’agisse d’un lac, d’une rivière ou d’une source que le cycle de l’eau renouvelle et purifie sans cesse.

En raison des besoins, entre autres, de l’agriculture, de l’industrie, et des grandes villes, les ressources en eau sont intensément exploitées, souvent d’une manière qui excède les capacités naturelles de renouvellement. Ces formes d’utilisation entraînent d’importants problèmes de pollution et de perturbation du cycle de l’eau. Aussi, malgré son abondance, la surexploitation et le gaspillage de l’eau douce ont pour conséquence d’en faire une ressource en cours de raréfaction, plaçant une partie de l’humanité ainsi que de nombreux écosystèmes en situation de pénurie ou de péril. Face à ces défis majeurs, de nouvelles modalités d’utilisation, orientées vers le développement durable, apparaissent. Villes et pays cherchent à améliorer la potabilisation, la distribution et la consommation d’eau tout en luttant contre le gaspillage.

La recherche de solutions à la pollution de l’eau douce et de la mer est en plein essor. L’avenir de l’eau est intimement lié à celui de l’humanité. Elle doit donc être préservée.

Plus d’informations : www.goodplanet.org