Le niveau B2, vivement recommandé pour un séjour en pays francophone réussi.

BIEN PRÉPARER SON SÉJOUR EN FRANCE

Avant de partir en France, il est conseillé d’apprendre le français en Chine et de suivre au préalable une formation de 500 à 1000 heures.

Démarrer le français en Chine, se perfectionner, apprendre à parler, lire les journaux et livres français, mais aussi se documenter, suivre des cours de cuisine, de chansons, regarder TV 5 etc... ce n’est pas si difficile !

Vous pouvez le faire en Chine grâce aux 13 Alliances françaises.
Ces écoles de langue française, qui organisent aussi des activités culturelles, font partie d’un réseau mondial de plus de 1070 alliances qui compte 400 000 étudiants dans le monde entier. Elles utilisent les méthodes les plus modernes, des professeurs français et chinois, et s’adaptent à votre rythme, à votre projet, préparent au TEF, aux études en France, aux formalités de départ, à votre adaptation à votre arrivée. Et en plus, elles sont reconnues officiellement par l’Ambassade de France en Chine…

Vous pouvez consulter en chinois ou en français le site des Alliances, www.afchine.org, où vous trouverez tous les contacts et renseignements nécessaires.

Le public de l’AF est à 70% composé de personnes ayant un projet d’études en France. Si l’on y ajoute les 11% de ceux qui souhaitent émigrer au Québec, cela veut dire que 4 élèves sur cinq ont un objectif linguistique B2 minimum.

La plupart des élèves souhaitent partir au plus tôt, pour poursuivre leur apprentissage du français dans ce qu’ils considèrent être des meilleures conditions mais ce n’est pas le cas !

Voilà un argumentaire sur lequel s’appuyer pour les convaincre du contraire :

ÉTUDIER EN FRANCE

  • LE COUT

Partir en France étudier le français a un coût important :
- Frais d’inscription : variables suivant les centres de langue mais compter au minimum 1500 euros pour un semestre et jusqu’à 7500 euros l’année.
- Coût de la vie : environ 600 euros par mois minimum pour vivre très modestement

Un semestre en France coûte donc entre 40.000 et 50.000 RMB. Comparativement, un semestre de cours à l’AF Tianjin, soit deux sessions intensives, coûteront 15.000 RMB.

  • LE VOLUME HORAIRE

En général, les semestres comportent 12 à 14 semaines, pour un volume de 15 à 20 heures hebdomadaires, soit entre 200 et 250 h de cours pour un semestre. Parmi les cours de langue, il peut y avoir des cours de civilisation.

Sur une année, le volume est d’environ 500 heures de cours en France. Sur le même temps, l’AF Tianjin vous propose 4 sessions de cours intensif, soit 1000 heures.

Étudier le français en FranceÉtudier à l’AF de Tianjin
1500 à 3000 euros le semestre 15.000 RMB pour 2 sessions
12 à 14 semaines, de 15 à 20 h/semaine 500 heures sur 20 semaines
600 euros par mois pour vivre /
1 année : 500 heures, 100.000 RMB 1 année : 1000 heures, 30.000 RMB
  • LA PÉDAGOGIE

Les enseignants de l’AF sont tous diplômés de FLE, ayant au minimum un master et deux ans d’expérience d’enseignement.
Il y a un coordinateur pédagogique, des heures pédagogiques hebdomadaires contractuelles pour chaque professeur et des projets qui sont menés toute l’année pour améliorer sans cesse la qualité de l’enseignement.
L’AF propose des cours de langue globale, fondée sur le CECR et l’approche communicative/actionnelle. 10 élèves par classe en moyenne à l’AF, importance de la communication.
La pédagogie et la méthode tiennent compte des particularités du public chinois et de ses difficultés propres.

  • L’ENVIRONNEMENT LINGUISTIQUE

- En France, il y a plus de vacances et moins de cours qu’à l’AF. Les périodes de vacances sont des périodes d’oubli de ce qui a été appris précédemment, avant que les connaissances ne soient consolidées
- Le niveau B2 est un minimum pour pouvoir communiquer avec les francophones, un niveau trop faible (A1-A2) ne suffira pas. Les étudiants auront tendance à se retrouver entre eux et donc à peu parler français.
- Un niveau de français insuffisant entrainera une détresse psychologique : isolement, difficultés d’apprentissage, impossibilité d’en parler avec la famille...

  • LE PROJET D’ÉTUDES : L’IMPORTANCE DU NIVEAU B2
Niveau A1-A2 Niveau B2
Parcours d’échec Parcours de réussite
Projet d’études pas maîtrisé Plus de temps pour préparer son projet
Répète ce que dit l’agence Appropriation personnelle du projet
N’a pas d’informations de première main Recherche personnelle d’informations : spécialité, université, ville...
N’a pas accès aux sites des universités Ressources de l’antenne Campus France
Risque de rater l’entretien Réussite au premier entretien
Test TEF / TCF DELF B2
Pas d’attestation pour inscription en spécialité à l’université
Attestation de pré-inscription en spécialité
Va étudier le français pendant une durée indéterminée
Rentre directement en spécialité