A l’Alliance française, je me sens à la fois à Tianjin et en France.

En avril 2014, j’ai séjourné en France pour les vacances. Pendant le voyage de 10 jours, j’ai été profondément fasciné par tout : ce pays, son beau paysage, les monuments historiques, et sa langue. À mon retour, je me suis demandé où je pouvais apprendre le français à Tianjin. Sans trop réfléchir, je me suis inscrit à des cours à l’Alliance française de Tianjin.

Au début, je pensais que l’AF n’était qu’un établissement français qui avait pour but d’enseigner la langue française aux étrangers qui se préparaient pour partir en France pour les études. Petit à petit, je me suis rendu compte que l’AF est bien plus qu’une école. En plus du français, j’ai appris d’autres choses sur la France en classe et en dehors : culturelles, éducatives et sociales. Différents événements ont lieu tous les mois : des concerts, des expositions, des séances de cinéma, et même du sport ! Tout ceci grâce à l’équipe de l’AF de Tianjin qui travaille courageusement, même les week-ends. Elle fonctionne comme un pont connectant nos deux pays afin de renforcer notre relation amicale et éviter les malentendus entre les deux côtés.

Au départ, j’avais peur de parler en français à mes deux professeurs parce que je n’avais pas confiance en moi. Pourtant, tous les deux étaient si tolérants et patients que je me suis senti de moins en moins gêné devant eux. Ce sont eux qui m’ont ouvert une porte d’entrée en France. Dans mes yeux, ils sont deux ambassadeurs amicaux envoyés à Tianjin.

J’adore l’ambiance de l’AF de Tianjin qui me manque beaucoup. Et donc, j’y viens dès que j’ai du temps libre. Chaque fois que j’y suis, je me sens en France. C’est formidable !

Yvan (YIN Cheng), dernière classe suivie : A2.4