Étalement de livres qui se superposent et se prélassent au soleil.

Étalement de livres qui se superposent et se prélassent au soleil. Art, cuisine, architecture, histoire, roman ; tout peut se trouver dans les dédales des rues de Paris grâce aux bouquinistes. Véritable maître de l’utilisation de l’espace pour exposer tous ses livres, l’artisan attend patiemment les clients.

Un pont se construit soudain entre deux cultures, la France et la Chine. Les bouquinistes parisiens et le marché du livre de Pékin sont capturés sur papier glacé par la talentueuse Zhang Yaping qui connaît bien les deux pays, y ayant vécu. Elle capte ce moment de cette femme qui cherche frénétiquement, semble-t-il, une affiche qui viendra s’accrocher dans son salon ou cet homme à bicyclette devant des images de Mao. Véritable fée invisible qui s’empare, grâce à son objectif, de la vie des bouquinistes.

Deux mondes pour un même univers fait de papier et d’encre noire, d’affiches colorées et de mains fouinant les différentes cavernes d’Ali Baba à la recherche d’un livre qui découvrira bientôt son nouveau propriétaire.